top of page

4 raisons pour lesquelles les étudiants persévèrent dans leurs études

The Myers-Briggs Company

25 juin 2024

Prise de conscience des motivations profondes – parfois méconnues ou inhibées par la pression sociale

4 raisons pour lesquelles les étudiants persévèrent dans leurs études

The Myers-Briggs Company


Les étudiants de la génération Z s'apprêtent à entrer sur le marché du travail... Or ces « digital natives » sont confrontés à des réalités très différentes de celles des générations précédentes. Par ailleurs, il n’est plus simplement question du maintien des jeunes dans les études mais de leur persévérance impliquant la prise en compte de la dimension socio-émotionnelle sous-jacente.

Si le phénomène est complexe, examiner les 4 ressorts de la persévérance chez les étudiants de l'enseignement supérieur ouvre déjà quelques perspectives d'action :


1. Les étudiants persévèrent parce qu’ils croient en leur capacité de réussir

Le pouvoir de notre cerveau est incroyable. Un étudiant qui se croit capable de se fixer des objectifs et de les atteindre a plus de chances de réussir. Autrement dit, la mesure dans laquelle un étudiant pense être capable de réussir est tout aussi importante que ses résultats scolaires. D’ailleurs, il est rare qu'un recruteur s’intéresse à la moyenne générale obtenue par un candidat à la recherche d’un premier emploi, en revanche, il cherchera sans doute à évaluer des caractéristiques telles que la confiance en soi et la motivation. Deux facettes de l'efficacité personnelle.

Ainsi, pour favoriser la réussite des étudiants dans leurs études, il est nécessaire de les aider à développer leur efficacité personnelle. Les enseignants pensent parfois que cela n’est pas de leur ressort. Le Dr. Cherly Furdge, du North Central Texas College, invite ses collègues à revoir leur copie :

« Je me souviens d’une réunion où l’un des professeurs s’indignait que ses étudiants ne sachent pas écrire. Je lui ai demandé si continuer à leur proposer exclusivement des QCM était sa seule solution. Je considérais personnellement que face à une difficulté chez nos étudiants, notre rôle en tant qu’enseignants était de trouver un moyen de les aider à la dépasser. J'entends encore sa réponse : ‘’Mais je ne suis pas professeur de français !’’ Certes, mais est-ce vraiment la question ? Je suis convaincue qu'adapter notre niveau d’exigence aux difficultés rencontrées n’aide pas à dépasser ces difficultés, ce nivellement par le bas est voué à l’échec. En revanche, proposer aux étudiants des devoirs qui leur demanderont de se confronter à la difficulté, les aidera à aller plus loin. »


2. Les étudiants persévèrent lorsque leurs intérêts sont nourris

Les recherches montrent que les étudiants qui savent ce qui les intéresse et choisissent de suivre cette voie dans leurs études sont plus susceptibles de relever le défi des études supérieures, et d’obtenir de meilleures notes et leur diplôme. Les inventaires d'intérêt professionnels ont été spécialement conçus à cet effet. Les résultats de l’étude menée par James Rounds et Rong Su font ressortir que les intérêts permettent de prédire à :

  • 21,7 % le maintien dans les études supérieures

  • 26,6 % la moyenne obtenue

  • 35,4 % l'obtention d'un diplôme

Lorsque les étudiants ont la possibilité de découvrir leurs intérêts et de choisir leur filière en conséquence, ils ont plus de chances de persévérer dans leurs études. Les intérêts peuvent même prédire la réussite professionnelle. Ce qui nous amène au point suivant...


3. Les étudiants persévèrent lorsqu’ils sont convaincus que cela les mènera vers l’épanouissement professionnel et personnel

Une dernière étude réalisée par Gallup et la Lumina Foundation révèle un fait intéressant : 94 % des personnes interrogées en 2022 considèrent que leur job idéal nécessite au moins un diplôme de l’enseignement supérieur. Cette même étude révèle que 56 % des étudiants qui ont quitté les bancs de l'université au cours des dernières années ont envisagé de reprendre le chemin des études. Et que 40 % des adultes n’ayant pas poursuivi leurs études au-delà du baccalauréat envisagent de s'inscrire dans un établissement d’études supérieures pour obtenir un diplôme ou certificat. 

Les conseillers pédagogique et d'orientation ont à leur disposition toute une panoplie d’outils pour aider ces personnes à reprendre les rênes de leur parcours scolaire et professionnel, et aider les étudiants à persévérer dans leurs études. Les questionnaires de personnalité et/ou inventaires d’intérêts professionnels fournissent une excellente base de travail. Ces outils aident à ne négliger aucune option et à ouvrir des pistes auxquelles les étudiants n'auraient peut-être pas pensé spontanément. Ils permettent aussi de définir les étapes pour y parvenir.


4. Les étudiants persévèrent parce qu’ils se sentent soutenus par un écosystème 

Avec les études supérieures, arrivent aussi généralement de nouvelles responsabilités pour les étudiants, qui doivent les assumer sans aide parentale. Associées aux traumatismes divers provoqués par les événements de ces dernières années, il en résulte une crise sans précédent de la santé mentale dans les grandes écoles et universités : plus de 60 % des étudiants présentent en effet des signes de santé mentale fragile

Stimuler la persévérance devient une affaire complexe si les jeunes sont stressés au point de risquer le burn-out ou si leur santé mentale ne leur permet pas d’assister aux cours. Des programmes permettant de prendre soin des étudiants et prévenir les problèmes de santé mentale deviennent partie intégrante du cursus. 

On l’a vu, de multiples facteurs sous-jacents peuvent avoir un impact décisif sur la réussite scolaire et professionnelle des étudiants. À commencer par la prise de conscience de leurs motivations profondes – parfois méconnues ou inhibées par la pression sociale –, les aidant ainsi à dessiner un parcours scolaire à leur image.



bottom of page